Nathalie M.

Je conteste plusieurs choses dans ce projet : Son coût et sa temporalité.Les temps sont plutôt à la disette, il faut redéfinir les priorités après cette violente crise sanitaire et surtout sociale. Les impôts locaux deviennent exorbitants, c’est le projet de trop. Le monopole culturel et institutionnel sur la ville est devenu inadmissible ! Je ne suis pas politiquement écologiste. Je veux des arbres, des fleurs et surtout qu’on nous laisse respirer. Nantes n’est plus Nantes.