La plateforme Stop Arbre Aux Hérons réunit les collectifs, militant·e·s, habitant·e·s et élu·e·s qui s’opposent au projet d’Arbre aux Hérons dans la carrière Miséry. Nous souhaitons convaincre les habitant·e·s de la métropole nantaise et les décideuses et décideurs locaux de stopper ce projet. Au-delà de l’Arbre aux Hérons, c’est un autre modèle de ville que nous défendons : contre la touristification et pour une métropole à l’écoute de ses habitant·e·s. Chaque collectif participe à cette plateforme avec ses modes d’actions, ses manières d’interpeller et ses arguments prioritaires.

Les membres de la plateforme Stop Arbre Aux Hérons

Les membres (ordre alphabétique) :

  • Alternatiba Nantes
  • Association de Veille Écologiste et Citoyenne (AVEC)
  • Association des Riverains et Amis de la Beaujoire (ARALB)
  • Attac 44
  • Europe Écologie – Les Verts Nantes, le groupe local
  • Génération Écologie (Groupe de Nantes Métropole)
  • Groupe d’Intervention des Grenouilles Non-Violente (GIGNV)
  • Groupe des élu.e.s écologistes et Citoyens à la Métropole et à la Ville
  • Groupe des élu·e·s écologistes du Conseil Départemental de Loire-Atlantique
  • Groupe L’écologie ensemble au Conseil régional des Pays de la Loire
  • La BASE Nantes
  • La Commune de Chantenay
  • La Maison du Peuple
  • Nantes en Commun (NEC)
  • Nantes Nord pour une Écologie Citoyenne
  • Parti Animaliste

Description des collectifs et raisons de leur engagement :

La Commune de Chantenay : Créé en 2016 avec l’annonce d’« un arbre extraordinaire dans un jardin extraordinaire » dans la carrière Miséry, le collectif d’habitant·es La commune de Chantenay défend la friche Miséry, tiers-paysage exceptionnel, rare reconquête végétale dans une métropole en densification constante. Il s’oppose à la touristification du quartier liée au coûteux projet de « renouvellement urbain du Bas-Chantenay », destructeur du vivant et des liens sociaux. Il a organisé de nombreuses rencontres d’habitant·es, des balades diurnes et nocturnes du « vivant » de la friche, dont la première vélorution nantaise contre la métropolisation en 2017. Nous refusons une ville réduite à un projet immobilier, livrée aux promoteurs, privatisant, artificialisant nos espaces en commun, imposant des attractions commerciales et colonisant nos imaginaires. Sous le nom de Puma, le collectif a publié en 2019 et 2021 deux livres sur la carrière disponible ici https://www.alacriee.org/le-catalogue/

A retrouver sur facebook, et par mail : lacommunedechantenay@riseup.net

Alternatiba est un mouvement qui milite pour la justice climatique et sociale en valorisant notamment les initiatives citoyennes en faveur d’une société plus juste et plus solidaire. Il s’agit d’un mouvement national piloté par les groupe locaux, tous indépendants et autonomes. À Nantes, citoyens et citoyennes s’impliquent donc de façon déterminée pour relever en local le défi climatique. Cela se traduit par de nombreuses actions, de l’interpellation des élu⋅e⋅s à l’organisation de différentes mobilisations, en passant évidemment par la promotion de nos chères alternatives.

La BASE (pour Base d’Action Sociale et Écologiste) est un collectif de collectif, impliquant 25 organisations impliquées dans les luttes pour la défense de l’environnement et des droits humains. Elle permet à toute personne qui souhaite faire de Nantes une ville agréable à vivre et en phase avec les enjeux de notre temps, de trouver un moyen de s’impliquer et de contribuer. Ainsi, la BASE est un labo d’expérimentation commun où on peut organiser à peu près tout ce qu’il est possible d’imaginer : réunion, conférence, atelier, spectacle, concert, initiation, fête, etc.

La Maison du Peuple est un projet porté par un collectif de personnes venant d’horizons variés. À Nantes, la MdP s’incarne dans différents locaux inoccupés. Elle offre ainsi une solution d’hébergement d’urgence pour toutes les personnes qui en ont besoin (en particulier femmes et enfants). Elle accueille également du public pour divers événements festifs, culturels ou sportifs, et des collectifs/associations qui militent pour la justice sociale et climatique, notamment la BASE. En somme, la MdP est un lieu d’organisation collective, à la fois solidaire et conscient.

Le Groupe d’Intervention des Grenouilles Non-Violentes (GIGNV) est le pendant action d’Alternatiba. Il s’agit d’un collectif citoyen qui résiste et qui sensibilise à travers l’organisation d’actions non violentes. Ces actions permettent de marquer une opposition concrète et efficace aux projets et aux politiques qui aggravent le dérèglement climatique et/ou qui freinent la transition sociale et écologique. Le GIGNV organise également des temps de formation pour les militant⋅e⋅s qui souhaitent apprendre les codes de la désobéissance civile selon critères de la non violence.

Le Groupe des élu.e.s Écologistes et Citoyens à la Métropole : Le groupe des élu·e·s écologistes et citoyens à la métropole réunit 18 élu·e·s de 4 communes de la métropole et porte les valeurs de transition écologique et sociale au sein de la majorité. Nous avons toujours marqué notre désaccord sur ce projet et nous souhaitons convaincre les autres élu.e.s du conseil métropolitain de s’y opposer. Participer à cette plateforme est pour nous un moyen d’amplifier le débat et la voix des habitant.e.s contre le projet de l’arbre aux hérons. Site internet : https://elus-nantes.eelv.fr/

Nantes en Commun est le mouvement des habitant·e·s qui agissent pour se réapproprier collectivement leur lieu de vie et le transformer par une écologie populaire. Nous mettons en application concrètement les propositions issues de groupes d’habitant.e.s : un fournisseur d’énergie, une coopérative alimentaire, un café associatif, une école pour apprenti.e.s révolutionnaires. Nous soutenons les luttes locales qui dénoncent les politiques d’attractivité et militent pour une reprise de pouvoir habitante.

Attac : Association altermondialiste, prônant la nécessité d’une autre mondialisation basée sur la coopération et la solidarité internationale. Nous contribuons aux luttes et résistances contre la logique économique dominantes afin de mettre au premier plan la justice sociale, fiscale et environnementale. Nous soutenons et proposons des alternatives locales, nationale et internationale afin de remettre l’économie au services des peuples. Attac est une association indépendante portée par ses adhérent·e·s et ses donateurs·trices. Également mouvement d’éducation populaire, l’association produit analyses et expertises, organise des conférences, des réunions publiques, participe à des manifestations et des mobilisations au niveau local, national et international.

Association de Veille Écologiste et Citoyenne (AVEC) est née à Nantes en juin 2014 pour relier les citoyen-ne-s, les militant-e-s et les élu-e-s écologistes. Nos 3 piliers d’actions prioritaires et indissociables : pour une transition énergétique et écologiste, pour une meilleure justice sociale, pour une vie démocratique réinventée. Nos objectifs : Faire vivre un lieu ouvert d’échange et d’enrichissement mutuel entre écologistes/citoyens, mais aussi élu-e-s/non élu-e-s ; Poursuivre et développer la démarche de coconstruction d’un projet écologiste et citoyen pour Nantes. ; Nourrir la réflexion des élu-e-s dans leur mandat, par des témoignages, des suggestions d’acteurs, des contributions, mais aussi les alerter et les soutenir sur leurs engagements de campagne ; Élargir le champ d’influence de nos valeurs vers le plus grand nombre d’habitants. Site internet : https://avec-nantes.fr/ Contact : avec.nantes@orange.fr

Europe Écologie Les Verts Nantes : EELV s’est positionné fermement contre ce projet avant les dernières municipales (2020). Vendu par ses concepteurs comme un projet culturel, L’Arbre aux hérons– est surtout, pour EELV Nantes, un projet d’animation touristique confortant l’attractivité de la ville-centre. Mais un projet hors-sol, coupé des réalités locales, dispendieux sur les plans écologique et financier, n’ayant jamais fait l’objet du moindre débat avec les habitant·e·s. Pour EELV Nantes, les priorités sont ailleurs : dans la fabrique d’une ville apaisée, au service de ses habitant·e·s (logements, écoles, services publics…), socialement et écologiquement responsable !

Association des Riverains et Amis de la Beaujoire : L’ARALB a pour but de participer à la qualité de vie des quartiers de Nantes Erdre. Ils subissent depuis 7 ans des aménagements sans aucune concertation. Les habitants voient leur quotidien et la nature se dégrader. Les décideurs politiques nous ont d’abord soutenu qu’il s’agissait d’aménagements privés et qu’ils n’y pouvaient rien. Quand nous avons compris que ce n’était pas le cas, ces mêmes élus ont affirmé qu’eux seuls étaient décisionnaires et que ni les associations ni les riverains n’avaient leur mot à dire dans l’aménagement de la ville. Nous ne sommes pas d’accord ! Nous pensons que l’aménagement de la ville se fait avec les habitants. Si sur certains sujets nous souhaitons ardemment travailler avec la municipalité, concernant l’Arbre aux hérons, nous pensons que ce projet va à l’encontre de la qualité de vie des secteurs adjacents mais aussi de l’ensemble des Nantaises et Nantais. Site internet : http://blog.grinpark.fr/

Le groupe L’écologie ensemble au Conseil régional des Pays de la Loire : Composé de 12 élu·e·s issu·e·s de différentes composantes : partis écologistes, la France Insoumise et citoyens et citoyennes non-encarté·e·s, il porte un projet écologique, citoyen et solidaire pour les Pays de la Loire et constitue le 1er groupe d’opposition face à la droite au Conseil régional, qui compte parmi les co-financeurs de l’Arbre aux Hérons. Pour ses 5 élu.e.s en Loire-Atlantique, rejoindre le collectif est un moyen de soutenir et d’amplifier la mobilisation locale et de demander un vrai débat sur ce projet. https://twitter.com/EcologieEnsembl

Nantes Nord pour une Écologie Citoyenne. Le collectif « Nantes Nord pour une Écologie Citoyenne » est un groupe de discussion ouvert, né avant les dernières élections municipales. Ses objectifs : s’informer de la vie du quartier, soutenir des questionnements et initiatives, suivre l’action municipale, prendre part aux choix de la collectivité, rencontrer les élus, appréhender le contexte politique et idéologique contemporain. Ce collectif aspire à une évolution de la gouvernance municipale pour une nouvelle configuration de la gauche, une autre façon d’impliquer les citoyens. Il soutient la mise en avant de nouveaux principes d’actions mieux à même de répondre aux enjeux de la transition écologique urgente. Ses membres les plus actifs se sont engagés sur des dossiers du quartier (destruction de 4 ha de forêt Porte de Gesvres, création d’un collectif nanto-orvaltais pour une information publique sur l’aménagement de la place du Bout des pavés et d’une pétition de 200 noms, éclairage et soutien sur les conflits locataires/bailleurs, etc.), et sur les enjeux de l’agglomération (contributions à l’enquête publique agrandissement de l’échangeur Porte de Gesvres, contribution aux enquêtes préalables à la 1ere modification du PLUM, aux nouvelles lignes de tram, etc.). Il est par ailleurs membre du collectif Le CRI.

Les descriptifs des autres signataires arrivent !